Plastir n°4 – 09/2006

CAMILLE ARAMBOURG, LE DERNIER DES ENCYCLOPÉDISTES NATURALISTES DU XXème SIÈCLE

Djillali Hadjouis est paléoanthropologue, paléontologue et attaché de Conservation du Patrimoine au laboratoire départemental d’archéologie du Val de Marne. Outre ses nombreux travaux scientifiques, il nous donne ici la primeur de son talent de biographe en s’attachant particulièrement aux érudits du XIXème et du XXème qui ont installé les bases scientifiques des sciences naturelles et de l’Homme en Algérie depuis 1830.

LA VIRTUOSITE : UNE NOUVELLE APPROCHE DE LA PRATIQUE INSTRUMENTALE

Hélène Jacquet a un double parcours de psychiatre et de pianiste. Elle se consacre aujourd’hui à la préparation des concerts et à l’enseignement au niveau de la préparation de l’entrée aux conservatoires nationaux et concours internationaux. Elle nous rapporte dans cet article avec intimité, pédagogie et une très grande minutie les jeux du corps et de l’esprit inscrits dans ce qu’on peut appeler une véritable généalogie de la virtuosité instrumentale.

L’EFFET BBB « BURNED BY BLUE »

Ana Leonor Madeira Rodrigues a fait l’École des Beaux Arts de Lisbonne et l’Académie der Bildenden Kunst & HdK à Berlin où elle obtient un mastère en études culturelles avant de soutenir son doctorat en Architecture à la faculté de Lisbonne (sujet de thèse: « Le dessin, ordre structurant et universalisant de la pensée architectonique »). Elle y enseigne depuis 1992. Elle nous propose une fiction art & science qui a fait l’objet de plusieurs expositions à Lisbonne, aux USA et à Frankfort depuis 1996 et sera prochainement publiée sous forme de livre. Le premier épisode vous est présenté dans ce numéro de PLASTIR, les autres suivront.

SENS & CONNAISSANCE : LA PLACE DE LA CONSCIENCE DU SUJET DANS UN PARCOURS DE FORMATION SCIENTIFIQUE

Mariana Lacombe est coordinatrice de la Faculté de Philosophie du Monastère de Saint Benoît à São Paulo au Brésil et membre du CIRET par l’intermédiaire duquel elle nous adresse cet article abordant de plein fouet la didactique épistémologique de l’apprenant et la nécessité urgente d’inclure les transdisciplines à toute démarche éducative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *