Plastir n°2 – 11/2005

CONCEPT ARTISTIQUE DE PARCOURS MULTISENSORIELS POUR PERSONNES HANDICAPEES

Isabelle Chemin est artiste plasticienne et a contribué à de très nombreuses créations multimédias, performances ou expositions. Utilisant les nouvelles technologies de l’image, elle a collaboré étroitement à des travaux interdisciplinaires avec des chercheurs en neurosciences ou en sciences humaines. Actuellement, elle vit et travaille à Grasse. Cette contribution à notre revue a besoin d’être introduite, car il s’agit non pas d’un article de réflexion, mais de la réalisation d’un projet inter- voire transdisciplinaire concret qui articule plasticité et handicap. Le handicap a en effet une forte connotation plastique dans la mesure où tout l’environnement de la personne mobilise les liens étroits qui l’unisse à l’autre (le soignant, la famille, etc…) et ses propres ressources cognitives dont on connaît la grande plasticité. Or, le concept de parcours multisensoriels mis en œuvre par Isabelle Chemin émancipe à la fois la plasticité fonctionnelle du sujet et sa forte sensibilité émotionnelle. Il met en jeu de façon subtile un espace affectif revivifié qui se tourne vers l’art, interroge la science et décrit une belle expérience plastique de la vie. Site de l’auteur.

MA GRAND-MÈRE EST ÂGÉE DE DOUZE MILLE ANS

Khaled Ait-Hamou est chercheur en neurosémantique, une discipline qui demande à être connue car elle touche au domaine croisé de la biologie et de la production du sens, deux champs fondamentaux et caractéristiques de l’espèce humaine. Il aborde ainsi dans cet article des disciplines comme la neuroanatomie, les systèmes hormonaux, les cordes vocales et le langage. Son objectif : décrire le stade ontogénique du Sapiens pré- et postpubère et nous livrer au demeurant une jeune grand-mère du néolithique.

LE NON-MODELE ET SES MODELES  – Réponse aux Questions des Internautes

Elie Bernard-Weil est professeur de médecine au Collège Hospitalier Pitié-Salpêtrière. Pour faire suite à son article publié dans le n°1 de PLASTIR, il a la gentillesse de répondre à quelques unes des questions des internautes suscitées par la publication de la première partie de son article consacré à l’historique de la connaissance du non-modèle dans notre revue. Nous vous les livrons avant de lire ces réponses détaillées et qui montrent tout l’intérêt du sujet et de l’interactivité du web. I – Pouvez-vous développer les liens entre le non modèle et la philosophie nietzschéenne ?  II – Pourquoi le concept d’homéostasie pathologique n’est-il pas pris en compte dans le traitement des pathologies rebelles ?  III – Quelles sont relations entre non-modèle et connaissance ?  IV – Comment situez vous l’approche de Lupasco qui dépasse la contradiction A-non A en faisant intervenir un tiers inclus par rapport à la SSAA ?

HENRI BOSCO, UN ÉCRIVAIN POUR NOTRE TEMPS

Roger Buis est mathématicien, professeur émérite à l’INP- ENSA. de Toulouse. Il nous livre ici une étude passionnante et fouillée sur l’œuvre de Bosco qui reste méconnue. Sa biographie, son activité de conteur provençal, ses récits poétiques, ses influences littéraires, ses thèmes favoris, tout y passe avec force détails et un focus sur des œuvres comme le Mas Théotime et Malicroix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *